Une valeur est requise.Nombre minimal de caractères non atteint.Le nombre maximum de caractères a été dépassé.Format non valide.[ Accès Pros | Pas encore inscrit ? | Mots de passe oublié ? | Se déconnecter  ] 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

L'historique d'entreprise...

Nous vous souhaitons une agréable découverte de notre histoire.
 
1551 : Inventaire des archives de l'archevêché et du chapitre d'Embrun....
"Echange entre Laurent THOARD, curé de l'église St Hilaire d'Embrun, et Jean LEVESIE (*), d'une terre située au-delà de la Durance, près du pont de St Privat, confrontant le domaine environnant les moulins du dit Jean LEVESIE, et reçoit une terre confrontant le chemin allant au Grand-Puy et les vignes du prieuré de St Marcellin et Antoine MAUREL......."
Famille de LEVESIE : un nommé Jean LEVESIE était prêtre à Embrun.

(*) En 1788, un nommé LEVESIE était bourgmestre d'Embrun.
Le 20 avril 1790, un LEVESIE commandait une des sept compagnies de la garde nationale.
 
1745 : Traces d'existence les plus anciennes du moulin : présence sur la carte de Cassini (Carte des territoires et des populations communales appuyés sur la représentation du paysage français du XVIIIème siècle réalisée par les équipes Cassini... Voir la carte
Le moulin existait avant la révolution de 1789 et utilisait déjà  le torrent de Crévoux pour fonctionner.
 
Fin XIXème à  1934 : Mr Jean Cézanne et Mr François Cézanne (respectivement arrière grand père et grand-père maternels de Fernand Céard) étaient les propriétaires du moulin et ils effectuaient la mouture du blé pour les habitants des alentours. Le moulin fonctionnait avec des meules actionnées par l'eau du torrent du Crévoux.
1913 : Pierre Céard, grand père paternel de Fernand Céard vend son moulin du Villard à  Saint André. Fernand Céard de par ses ailleux ne pouvait alors que devenir meunier.
 
1921 : Mariage d'Eugénie Cézanne (mère de Fernand Céard) avec Léon Céard qui fait entrer la famille Céard dans le moulin du pont neuf.
 
1934 : Premières grandes transformations et électrification du moulin : les meules  sont remplacées par des cylindres qui permettent de doubler la capacité de production et de réduire la consommation d'énergie, ce qui a permis de démarrer le commerce de la farine (sortir du principe de l'échange familial pour passer aux premières commercialisations avec des farines mieux calibrées et épurées) et poussent à  l'installation de nouveaux équipements (achat d'une mélangeuse pour stocker la farine, de planchisters pour remplacer les bluteries, premiers jeu de tuyaux). On profite des transformations pour passer le moulin au nom unique de Céard.
 
1936 : Apparition des contingents (droit d'écrasement et de mouture du blé) qui d'un côté protège les meuniers (limite la production de la concurrence)  mais d'un autre les limite dans leur développement.
1941 -1942 : Première microcentrale. Durant la guerre, l'électricité est entièrement utilisée par la commune d'Embrun, donc pour que le moulin puisse continuer à  fonctionner, Mr Léon Céard crée sa 1ère microcentrale (fonctionnant avec l'eau du moulin) pour fournir du courant au moulin.
 
1944 : Décès de François Cézanne en juin puis de Léon Céard en novembre.
 
1950 à  1952 : Après avoir traversé la guerre et alors que la qualité des farines est de plus en plus exigée, une transformation du moulin s'impose. Mr Nuret, célèbre meunier, fondateur et professeur de l'école de meunerie, est appelé et met en place un nouveau diagramme de mouture, qui après la modification de certaines machines et l'installation de nouvelles, permet d'augmenter la production d'un facteur 1,5 ainsi que la qualité des farines Céard.
 
1960 : Construction de la 1ère fosse de réception du blé (car à  présent le blé est livré en vrac et non plus en sac) et des 1ers entrepôts à  farine.
 
1965 : modernisation des installations par nouveaux achats de machines.
 
1981 : Construction du nouveau moulin toujours en activité (augmente la capacité de production par 4 ou 5 et améliore, grâce aux nouvelles technologies, la consommation d'énergie).
Création des SARL minoterie et transport, afin d'assurer la totalité des approvisionnements du moulin et la distribution des farines.
 
1991 : Création (02/01/91) du dépôt de Vinon sur Verdon pour faciliter la distribution des farines Céard dans le sud de la région PACA.
 
1993 : Fusion des SARL minoterie et transport en SA des établissements Céard.
 
1996 : Nouveaux entrepôts de stockage de la farine sur le site d'Embrun.
 
1999 : Ouverture du dépôt de Fréjus toujours pour faciliter la distribution dans le sud de la région PACA.
 
2003 : Création des derniers entrepôts à  farine et disparition du dépôt de Vinon sur Verdon (juillet 2003)
 
2005 : Nettoyeur, séparateur et laveuse sont tous revus.
 
2006 : Création de la nouvelle microcentrale aux normes actuelles pour optimiser l'utilisation des droits d'eau du moulin car l'ancienne installation était devenue obsolète.
 
2007 : Création de la S.A.S. Céard.
 
2009 : Ouverture dépôt de Calas près d'Aix en Provence (mai 2009)

 
  Mentions légales

Powered by WebAlp